Réduire la consommation électrique : 3 points de vue à converger

En France, la réduction des besoins en électricité est un objectif commun et citoyen. Cependant, ce qui diverge, ce sont les moyens mis en œuvre pour mener à bien les projets. Aussi, il faut prendre en compte tous les points de vue, du côté dirigeant comme du côté client, sans oublier le côté artisan.

Electricité du côté dirigeant

Les dirigeants français ont émis leur volonté d’œuvrer vers une économie verte basée sur l‘utilisation des énergies renouvelables. Tout ceci consiste à amener la France vers une transition énergétique efficace. Malgré les désaccords ayant entrainé la démission  d’un ministre phare, le gouvernement de décembre 2018 a réitéré sa volonté d’œuvrer pour cette économie vertes. Négociation avec les constructeurs automobiles en vue de réduire le prix et les émissions de gaz à effet de serre, incitation à des mesures de restriction au niveau de domicile, les mesures entreprises vont dans le bon sens. 40% d’énergie renouvelable en 2030, voici, entre autres, une des mesures phares de ce gouvernement. Une question se pose. Quels sont les impacts sur la population, leur niveau de vie ou leur confort quotidien?

Côté habitant

Les politiques annoncent les objectifs et ce sont les  particuliers qui doivent les atteindre. En effet, les propriétaires fonciers et/où locataires tiennent le rôle de maitre d’ouvrage car leurs contribution consistera à produire moins de gaz à effet de serre vers l’atmosphère. Cet engagement consistera à privilégier les bâtiments basse consommation ainsi que les artisans reconnus garants de l’environnement. En d’autres termes, l’habitant a pour responsabilité de choisir si oui ou non, il suit les consignes liées à la restriction énergétique ou pas.

Côté artisan électricien

Electricien le-Chesnay a accepté e nous livrer son point de vue sur la question écologique. Si les particuliers doivent atteindre les objectifs, ce sont surtout les artisans qui doivent mettre des leurs pour aider à faciliter la mise en place des installations nécessaires pour assurer cette transition écologique et énergétique. Les artisans veulent fournir suffisamment d’efforts, mais les dirigeants doivent également s’y mettre et aider la population à travers une batterie d’aide financière et des mesures d’accompagnement, sinon, la transition risque de se solder sur un échec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *