Les parcours cyclables de Mayenne

Les chemins de halage de la Mayenne, transformés en pistes cyclables qui font 85 km, de Mayenne à Daon, via Laval et Château-Gontier. Avec en projet le prolongement vers le sud et le Maine-et-Loire, jusqu’à Angers et la confluence avec le fleuve Loire, et la vélo-route « La Loire à vélo ». Ces parcours privilégiés se feront à vélo ou à vélo électrique en toute sécurité.

Nature des voies cyclables

Chemin nivelé entrecoupé de quelques tronçons asphaltés, le tout en Site propre sur l’ensemble du parcours.

Sécurité

Parcours entièrement sécurisé. Le seul danger, limité, réside dans la proximité de la rivière et des bassins d’écluse.

Profil du parcours

Plat sur toute la ligne : le halage suit une rivière canalisée à faible dénivelé (60 m pour 85 km). Un parcours très apprécié pour les vélos électriques

Paysage traversé

Alternance de châteaux et de charmantes maisons éclusières dans un écrin de verdure des plus reposants. Entre trois villes de caractère (Mayenne, Laval et Château-Gontier), un environnement intact, vierge de toute pollution, visuelle ou sonore.

Signalisation

Balisé sur toute sa longueur par des bornes bleues indiquant distances et direction, le chemin de halage est signalé aussi sur le réseau routier voisin avec directions et distances d’accès.

Équipement

Nombreux points d’eau et équipements de confort au fil des haltes fluviales et des maisons éclusières dont les usagers du halage partagent les commodités avec les plaisanciers « fluviaux ». Qu’elles soient techniques, gastronomiques, historiques…

Cartes et documents spécifiques des pistes cyclables de la région

« Carte touristique de la rivière Mayenne » incluant tous les détails et renseignements utiles concernant la pratique du halage. Disponible auprès du Syndicat mixte de la rivière La Mayenne, ou du Comité départemental du tourisme de la Mayenne, Maison du Tourisme. L’un des atouts, et non des moindres, des voies vertes, c’est de mettre le touriste-baladeur sur la piste de patrimoines ignorés. On peut y voir, par exemple, l’enceinte fortifiée du vieux Laval. Même sans compter les « escales » de Mayenne, Laval et Château-Gontier (trois villes à visiter, plans de l’office de tourisme en main), les occasions de haltes ne manquent pas sur les berges, et même au-delà, de la rivière. À ne pas manquer, pour la majesté et la photogénie des lieux, les châteaux de Montgiroux, Montflours, La Roche, La Rongère, La Porte… mais aussi quelques dizaines de méandres particulièrement panoramiques.

Comments are closed.